lesatelierssauvages

Les Ateliers Sauvages sont au coeur d’Alger un lieu de création mis à la disposition de plasticiens et d’artistes dans les arts visuels et vivants pour la réalisation de leur oeuvre ou d'événements prédéterminés.  Les travaux réalisés donnent lieu à des expositions, des rencontres, des journées « portes ouvertes » qui ouvriront un espace de dialogue entre le public et les artistes autour de leur travail, leurs oeuvres et leur engagement comme  protagonistes de la société.

Les Arts et la Culture à travers leurs expressions plastiques, littéraires et audiovisuelles peuvent être des éléments de réponses, ou du moins aider à mieux comprendre, les questions de la société dans sa diversité et son hétérogénéité. C’est dans ce sens que les Ateliers Sauvages ont été pensé, comme une contribution de la société civile à l’enrichissement de culture urbaine  et la réappropriation du centre historique de la ville d’Alger par ses habitants.

Et encore. Plus que jamais l’Art est trans-frontières et on peut même dire que cela est une composante déterminante de sa contemporanéité, il est le moyen privilégié de rencontres et d’échanges entre les différentes cultures, aussi les Ateliers Sauvages organiseront  des actions avec des partenaires extérieurs pour mieux faire connaître le travail des artistes algériens dans le monde et pour recevoir à Alger des expériences d’artistes d’autres pays.

 « Les Ateliers Sauvages » est un espace dédié à l’art, l’idée est née à la base d’une intuition, d’une envie, celle de la propriétaire des lieux, Wassyla Tamzali  pour réaliser un lieu qui se veut, un rapport original au sensible, à l’expérience esthétique, constituant ainsi une nouvelle approche des œuvres et des performances en associant les artistes-créateurs aux publics co-acteurs.


Ces anciens magasins de stockage ont été transformés en un espace de création et de rencontres dédié à la culture contemporaine. Les travaux de réhabilitation ont mis à jour un pan de l’histoire urbaine de la ville d’Alger, et tout à été entrepris avec la volonté de mettre en valeur la structure du bâtiment et les talents de l’époque (voûtains de briques, poutres Eiffel…). Deux manifestations culturelles majeures ont déjà été organisées dans le chantier même de la rénovation permettant ainsi aux Algérois de suivre l’évolution du projet et de mieux comprendre les intentions et les ambitions esthétiques du maître d’œuvre Feriel Gasmi Issiakhem et du maître de l’ouvrage Wassyla Tamzali. La réception encourageante des artistes comme du public dit très fortement l’excellence de la démarche et sa pertinence socioculturelle.

Cette idée répond d’une part, à un manque cruel d’espaces de création et de monstration d’un art contemporain de grande qualité en Algérie, de désir de dépassement, de concrétisation d’un projet et de socialisation de l’œuvre et d’une autre urbanité dans la ville mais aussi et surtout d’un besoin de larges espaces pour appréhender l’art autrement, favorisant l’élaboration de nouveaux dispositifs de création.

 

 

Built with Berta.me